Gurian-Consulting Service de presse -

optimiser or not optimiser

pict_optimiser or not optimiser

"le mot optimisation est intéressant parce qu'il est positif. Quand on optimise son énergie, on est quelqu'un de bien. Mais quand on y ajoute le mot fiscal, on est quelqu'un de mal. On mélange tout. L'optimisation n’est pas la fraude fiscale. Aux USA on demande à un chef d'entreprise d'optimiser les taxes qu'il doit payer. C'est une philosophie."

Bruno Bonnell a largement insisté sur la distinction entre légalité de l’optimisation et illégalité de la fraude : "Pour une entreprise, l'impôt est un coût comme un autre, qu'il faut réduire par tous les moyens légaux. Dans un État de droit, il y a des règles. Quand on est chef d'entreprise, il y a des règles et il faut jouer avec. On n'est pas dans la morale. Parce qu'au nom de la morale on a fait beaucoup de bêtises."

« on accuse l'évasion fiscale d'attaquer et saper les valeurs de la démocratie ?".... »Je ne vois pas de quoi on parle. Quand on a une activité dans un pays, on doit payer ses impôts dans ce pays. Le mot fiscal en France est tabou. Mais la notion de paradis fiscal est légale. Il y a une liste de paradis fiscaux où l’on fait de l'optimisation fiscale rendue possible par des règles de droit, mais pas forcément des règles de la morale. La limite, c'est la fraude. Quelqu'un qui traverse la frontière pour acheter un paquet de cigarettes, est-ce qu'il optimise fiscalement ou est-ce qu'il se donne du pouvoir d'achat ? En tout cas, il ne paye pas de TVA en France."

http://business-gate-to-georgia.com