Gurian-Consulting Service de presse -

Des trésors enfouis en Géorgie

pict_Des trésors enfouis en Géorgie

Quels sont ces actifs ?

  • 70% des parcelles agricoles sont la propriété de l'Etat (selon le dernier recensement de 2014). Pour parvenir à une croissance économique plus forte, il est essentiel que l'État vende ces actifs et les transfère au secteur privé afin de les exploiter.
  • Il y a environ 960 mines de minéraux semi-précieux en Géorgie. Ces mines sont toutes la propriété de l'Etat, à 100%. 61 licences à durée déterminée ont été délivrées pour ces actifs. Mais, les titulaires de licence, comme ils ne sont pas propriétaires des actifs, ne sont pas du tout intéressés à moderniser les sites d'extraction par des équipements de haute technologie afin d'améliorer la qualité de la production et la productivité de ces mines. Leur principal intérêt est de tirer le plus de revenus le plus possible, à court terme, en dépensant le moins possible en frais généraux, en équipement et en technologie.
  • La Géorgie compte de nombreux bâtiments publics. 70 à 80 % d'entre eux appartiennent à l'État. Pour la plupart en état de désaffectation. Pour les valoriser efficacement, il serait aussi essentiel de les privatiser.
  • Les ressources forestières. Toutes les forêts de Géorgie sont la propriété de l'Etat à 100%. Une telle situation ne se présente nulle part ailleurs dans le monde.
  • Les Entreprises d'État. Il y a 135 entreprises d'État en Géorgie, qui sont financées par le budget de l'État. En fait, la Géorgie les finance par le biais des impôts et ces dernières sont généralement déficitaires. Selon nos informations, 7 d'entre elles sont pratiquement en faillite. Il serait là aussi essentiel de privatiser ces entreprises, ou de dessiner des partenariats entre l'Etat et des entités privées afin de les valoriser.

Tous les actifs mentionnés ci-dessus devraient faire l'objet d'une requalification de leur statut public, afin de les transférer vers le secteur privé et les valoriser si la Géorgie veut atteindre une croissance économique à deux chiffres dans l'avenir" conclu Makalatia. 

http://business-gate-to-georgia.com